BNT english

entêtes cell2

jeudi, 22 mars 2018 16:27

Le festival international des motoneigistes: un bilan positif malgré certains défis

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Sled Peak Sled Peak Crédit photo: Ch. Dandurand

L’Équipe des chefs de file de l’Acadie des terres et forêts trace un bilan positif, en dépit de défis majeurs, du Festival international des motoneigistes. Promu sous le nom de Snowfest Acadie, il s’est déroulé du 15 au 18 mars dernier.

Les sentiers et sites touristiques à travers la région ont connu un très bon achalandage de la part des motoneigistes. La région, bénéficiant déjà d’une neige très abondante, a connu une bordée additionnelle très importante, très attirante pour les motoneigistes.

Pour des raisons climatiques, le saut international en motoneige a dû être remplacé par des sauts en style libre. Le Haut-Madawaska a très bien accueilli le double médaillé des X Games, Brett Turcotte, qui en a mis plein la vue avec des sauts acrobatiques. Quant à la course en montagne au Mont Farlagne, elle a accueilli une quarantaine de compétiteurs qui ont bravé le froid et offert une performance impressionnante.

Parmi les activités offertes, citons le carrousel sur glace à Ste-Agathe.  Malgré une glace très épaisse et le grand froid de la nuit de samedi, de nombreux artisans sont parvenus à mettre en marche le carrousel. Le Festival de l’érable à Saint-Quentin, qui fêtait son 15e anniversaire pendant l’événement, a également bénéficié de son partenariat avec le Festival international des motoneigistes.

« Le travail des équipes dans les différentes communautés a grandement contribué au succès des activités et confirment le potentiel économique et rassembleur de l’or blanc », souligne Lise Ouellet, présidente de l’Équipe des chefs de file.

Une ombre au tableau

L’organisation du Festival a aussi connu des défis importants. La Fédération des clubs de motoneige du Nouveau-Brunswick a décidé de ne pas accorder de permis spécial pour l’accès aux sentiers de motoneige, décision à laquelle s’est ralliée la Fédération du Québec.  Seul le Maine a accordé l’accès gratuit à ses sentiers. Cette décision a privé le Festival d’une infrastructure de première importance ainsi que de la clientèle des motoneigistes récréatifs. Elle a forcé l’organisation à concentrer les activités du Festival hors des pistes. Ces activités générant des coûts nettement plus élevés, le Festival a fait face à ces contraintes financières majeures.

Dans ce contexte, devant un nombre insuffisant d’inscriptions, la difficile décision d’annuler le Rallye endurance qui devait se dérouler à Pohénégamook, a été prise. « Nous sommes bien conscients et désolés des inconvénients causés aux personnes qui s’étaient inscrites au Rallye, dont l’inscription sera bien entendu remboursée par l’organisation du SnowFest », mentionne Madame Ouellette.

Les défis rencontrés à la suite de la décision des Fédérations de clubs de motoneige forceront l’Équipe des chefs de file à revoir la faisabilité d’un événement motoneige transfrontalier. « Nous sommes conscients qu’il n’est pas réaliste de demander à des visiteurs d’acheter des passes de chacun des territoires, en plus du passeport du Festival. En collaboration avec les Clubs de motoneige et d’autres partenaires régionaux, nous ferons d’autres démarches afin que la situation transfrontalière de la région soit reconnue et considérée comme un atout économique important, nécessitant des ajustements de la part des autorités pour permettre d’en réaliser le potentiel ».

L’Équipe des chefs de file fera une analyse plus approfondie des deux années d’expérience du Festival international des motoneigistes. Convaincus du potentiel de cette activité, et à la demande de citoyens de la région, le Festival qui avait existé jusqu’en 2010, a été relancé par l’Équipe des chefs de file. L’objectif du regroupement a toujours été de passer le flambeau à une organisation ou à un groupe d’intervenants qui en assureraient ensuite la pérennité. Si les barrières actuelles peuvent être levées, l’Équipe des chefs de file continuera à croire dans le potentiel économique, social et culturel du Festival.

Une décision finale quant à la tenue et aux porteurs du Festival devrait être finalisée avant l’été 2018.

Lu 610 fois Dernière modification le jeudi, 22 mars 2018 16:35
Réussir Ici

Mission: Stimuler et faciliter la collaboration régionale pour assurer le développement économique durable de l'Acadie des terres et forêts.

      



Copyright © 2015 Réussir ici! - Tous droits réservés